radiomaritime.com : Camille Tissot
 
Camille-Tissot.fr : les premieres experiences
.
.

Dans la partie précédente, [partie précédente] nous avions laissé Camille Tissot qui venait de réaliser une transmission historique, devant le ministre de la Marine, entre le Borda et le sémaphore du Parc au Duc à Brest.
Trés interessé, le ministre avait fait débloquer un budget et Camille Tissot pouvait acheter le matériel dont il avait besoin pour poursuivre ses travaux.

Nous allons donc continuer à feuilleter ses cahiers d'expériences, qui serviront de trame à ces pages ...

.
Commençons par une [Lettre à A. Turpain du 31 aout 1898] ou il lui pose quelques questions qui nous aident à comprendre où il en est de ses travaux.

.

septembre 1898

"l'installation du circuit venant de l'arsenal (usine de garniture) comprend :
Un petit tableau de distribution avec coupe circuit et interrupteur pour les lampes - coupe circuit et interrupteur pour le circuit principal
Un circuit d'éclairage alimentant 6 lampes 10b dans l'amphi et comprenant 2 prises de courant pour lampes dans la chambre noire.
Un circuit principal allant à 2 bornes sur la table.
Un circuit dérivé dans lequel on intercale les rhéostats pour la lampe à arc de projections.
---------------------
On a construit un résonateur "oudin" d'après les indications des C.R.
Un fil de cuivre nu de 60 m de longueur et de 0.3 cm de diamètre ( obtenu du C.N. ) a été enroulé sur un touret de bois de patch-pin de 28 cm de diamètre.
Les spires sont distantes de 0,8 cm environ et constituent un solénoide de 80 cm de hauteur.
On obtient avec la bobine de l'hôpital des résultats satisfaisant."
----------------------------------
.
28 septembre 1898

"Reçu et fait transporter (4h. et une petite voiture) la bobine radiguet de 45 cm d'étincelle.
On monte la bobine et l'interrupteur "radiguet" et on fait fonctionner l'appareil.
Avec les accumulateurs (16 éléments) il faut mettre la manette au zéro des 2 boites (avec glène de maillechort dans le pont) pour obtenir 40 cm d'étincelle.
L'interrupteur fonctionne très régulièrement avec du pétrole ordinaire.

Avec le courant de l'arsenal (85 V environ) on obtient facilement 35 cm avec les 2 manettes sur 20 et le pont de maillechort (glène) - pour obtenir 40 cm il faut ne mettre que 6 V à 7V dans le circuit.
Il semble que l'on obtienne la longueur maxima d'étincelle en enlevant les 3 fiches. D'ailleurs on ne peut constater de différence bien sensible dans le fonctionnement avec 1, 2 ou 3 fiches en place."

.
29 septembre 1898

"Fait l'essai du résonateur "oudin" avec la grande bobine.
Très brillants résultats- En attachant une longue chaine de cuivre à l'extrémité supérieure du solénoïde, on obtient de magnifiques effluves.
Illumination de tubes de Geissler à distance - jusqu'à 1m50 à 2 m de la chaine.
En prenant la chaine à la main on tire des étincelles de 1cm de la main d'observateurs placés dans le voisinage.
Les lampes à incandescence et ampoules de Crookes (tubes radiographiques) s'illuminent dans le champ - Les lampes essayées s'illuminent d'abord en prenant une superbe fluorescence bleue, en les rapprochant de la chaine un flux d'étincelles éclate sur la paroi externe et interne de la lampe -
Le filament de charbon s'illumine alors en violet -
Si on éloigne alors la lampe, l'intérieur continue à s'illuminer en violet, mais il devient impossible d'obtenir la fluorescence bleue du début.
---------------------
Le même phénomène a été observé avec les ampoules à rayons X à cela près que la fluorescente début était verte -
On obtient ensuite des pinceaux violet ou rouge violacé de très bel effet -
Les lampes à incandescence se chargent comme des condensateurs et on peut en tirer une petite étincelle après les avoir exposées quelques instants à l'effluve.

Répété avec succès, les divers expériences décrites dans la "nature"
On s'est servi successivement comme condensateurs de 2 jarres et des condensateurs de la machine Wimhurst -
Avec la bobine de l'hôpital, les petits condensateurs avaient donné de bien meilleurs résultats que les grands. Il en a été autrement avec la grande bobine.
Pour obtenir le maximum d'effet, il faut avec les petits condensateurs, placer 8 spires environ entre les armatures externes, avec les grands il faut intercaler seulement 2 à 3 spires.
-----------------------
Ces expériences ont été reprises le 1er octobre.
On a pris soin d'enfermer l'interrupteur à étincelle dans une grande caisse de bois pour éviter l'illumination -
Les fils venant des armatures internes pénétraient dans la caisse par des trous dans lesquels on avait enfoncé à force 2 " poulies basses"
Lorsque l'interrupteur "radiguet" fonctionne doucement on fait passer 7 Và 8 V moyens pour obtenir 30 cm à 35 cm d'étincelle.
Lorsqu'il fonctionne, très vite on obtient le même résultat avec 4 V à 5 V moyens seulement.
L'ampèremètre F. Henrion donne des indications commodes."
.
10 Octobre 1898

"Etude expérimentale du solénoïde (résonateur Oudin)
.
.
La bobine R est placée sur la table de l'amphi du coté gauche en regardant la table - L'une des jarres B est placée sur la tablette, l'autre A sur une petite table placée à toucher la tablette de la grande table.
Les 2 jarres reposent chacune sur une plaque de paraffine.

Les armatures extérieures sont réunies d'une part aux bornes a et a' de la bobine, d'autre part aux tiges m, m' du micromètre à étincelles - Le micromètre à étincelles est placé dans une grande caisse de sapin et les fils pénètrent dans la caisse par des trous b, b', dans lesquels ont été enfoncés à force 2 poulies basses en porcelaine.
Les armatures extérieures des jarres communiquent par des fils droits et assez gros , l'une avec l'extrémité inférieure du solénoïde, l'autre avec la 2ème ou 3ème spire (A régler par tâtonnement).

Tout en laissant l'intervalle de 3 spires entre les fils des armatures externes, on les a transportées au milieu du solénoïde.
On a attaché 2 chaines au solénoïde, une à chaque extrémité et obtenu entre ces 2 chaines suspendues verticalement à 10 cm de distance l'une de l'autre de superbes effluves formant une nappe lumineuse d'un très bel effet.
On a essayé sans grand succès de répéter les expériences d'Arsonval en utilisant le grand solénoïde, c'est à dire en intercalant un certain nombre de spires entre les armatures internes des jarres en cascade et prenant en dérivation des conducteurs aux extrémités.
En particuliers il a été impossible d'allumer des lampes.

Pris chez Mr Corre 2 tubes de cuivre de 4 mm de diamètre et de 4 m de longueur pour faire un solénoïde pour courants haute fréquence
Ce solénoïde aura 20 spires de 12 cm de diamètre."

.
15 Octobre 1898

"Essayé le dispositif d'Arsonval avec le solénoïde qui a été fait avec le tube Corre.
Le solénoide a 14cm de diamètre et a 17 spires
Le tube a un diamètre de 5,8 mm
On sert de la bobine Radiguet et des 2 jarres en cascade.
Les courants à haute fréquence que l’on obtient ainsi, sont pénibles à supporter.
L’étincelle qu’ils donnent est très forte et très bruyante. 2 à 9 cm de longueur.
On n’a pu réussir à allumer une lampe à incandescence, en se plaçant avec elle dans le circuit secondaire"
.
18-19 octobre 1898

"D’après un article de la « revue verte » de 94 d’Arsonval semble s’être servi pour les expériences de courants à haute fréquence, d’une bobine de Rhumkorff comme transformateur, en alimentant le second circuit courant primaire à l’aide d’un alternateur.

On essaie le 18 d’exciter la bobine Radiguet avec le courant de l’alternateur (marchant avec son excitatrice)
On obtient ainsi une étincelle courte, mais très chaude, qui a l’aspect d’une véritable flamme.
La longueur maxima de l’étincelle est de 3 cm environ.
Le courant relevé à l’ampéremètre F. henrion est de 10 ampères.

Le 19 on monte avec la bobine excitée de cette façon le dispositif d’Arsonval dans la salle des manip.
La bobine est placée sur une grande table mobile, à toucher la table fixe.,Les jarres, le solinoïde et l’interrupteur à étincelles sont disposés sur une petite table.

On peut supporter aisément le courant à haute fréquence, qui donne une étincelle de 4 cm extrêmement bruyante, sans souffler l’étincelle de décharge des jarres.
Les effets les plus considérables s’obtiennent en rapprochant beaucoup les boules de l’excitateur à étincelles des jarres. En accroissant la distance explosive, les effets sont bien moindres, au contraire de ce qui a lieu lors de l’excitation par la bobine.
On arrive aisément à allumer une lampe (16b 60 Volts) en se plaçant avec elle dans le circuit et sans souffler l’étincelle.
Comme interrupteur à étincelles on s’est servi du support de l’appareil à rotation ectromagnétique d’aimant dans le mercure. Les boules entre lesquelles on fait éclater l’étincelle ont 2,5 cm de diamètre."

.
19 octobre 1898

"Radiographie de la main d’un timonier du borda pour rechercher une aiguille.
La communication électrique avec l’arsenal a été interrompue le 17 au matin.
L’isolateur du poteau puis la « garniture » a été arrachée par le vent dans la nuit et les fils sont tombés.
Allé à l’atelier d’électricité pour faire réparer l’avarie."
.

21- 22 Octobre 1898

"Essayé de répéter exp. d’Arsonval avec le même dispositif que le 19, mais en se servant du transformateur.
L’alternateur était excité par son excitatrice et donnait dans le circuit primaire du transformateur un courant d’une vingtaine d’ampères.
Il a été impossible de reproduire les effets obtenus déjà (voir 1er juillet 97)
Les effets obtenus sont tout à fait insignifiants.
Nota cet insuccés qui me parait inexplicable, la disposition de l’appareil étant exactement la même que celle de [« blanc » de l’auteur] à part l’excitation de l’alternateur opérée dans de meilleures conditions.

Le courant de l’arsenal est rétabli. "

.
.  
.
>> Page 2
.
 
 
radiomaritime.com : Camille Tissot
© Jean Luc Fournier - www.radiomaritime.com et www.camille-tissot.fr
2006 / 2017
Ce site vous est proposé par
jean Luc Fournier et Christelle Sochal-Tissot pour la mémoire de Camille Tissot.

Toute utilisation des photos de ce site à des fins commerciales ou sur les sites d'enchères est interdite.
Merci de me signaler toute autre utilisation, et de citer la page correspondante.
Malgré mon attention, si une photo présente sur ce site vous pose un problème de droits, merci de me le signaler également.