radiomaritime.com : Camille Tissot
 
Camille-Tissot.fr : les premieres experiences
.
.

1 - Rappel du contexte scientifique dans le domaine de la TSF

Selon L'ingénieur Giboin, dés 1897, Camille Tissot a l'idée de faire des essais de transmission radio électrique.

.

Extrait du rapport de l'Ingénieur en chef de 1ere classe du Génie Maritime E. Giboin, présenté à la séance de l'Académie de Marine du 23 février de 1951 : "Le développement de la TSF dans la Marine Nationale de 1897 à 1939"
Sources : Archives de Camille Tissot détenues par sa famille. Avec leur autorisation.

.
En fait, Tissot, dans ses écrits, date ces prémices à 1896.
.

Extrait d'une autobiographie de Camille Tissot, présentée lors de ses conférences. Lien ICI

"Dés l'année 1896, alors que les travaux de Lodge et de Marconi étaient encore fort peu connus, il poursuivait de son côté des recherches parallèles et indépendantes et reussissait a assurer des communications par ondes hertziennes, d'abord entre différents points de la rade de Brest, puis entre l'ile d'ouessant et le littoral, créant ainsi la première station de télégraphie sans fil qui ait été installée en France (1898)"

.

C'est à Hertz que l'on doit les premiers travaux probants, en particulier d'avoir démontré expérimentalement « que la propagation des effets d'induction n'est pas instantanée ... »

L'oscillateur de Hertz permet d'obtenir 50 millions de vibrations par secondes, avec des longueurs d'ondes voisines de 6 mètres.

MM. sarrasin et La Rive ont étudié et reconnu que les effets explosifs de l''étincelle sur le fonctionnement de l'oscillateur sont meilleurs dans l'huile que dans l'air.

M. Righi a ensuite conçu un nouveau modèle d'oscillateur, avec des longueurs d'onde voisines de 10 centimètres et des fréquences d'étincelles de 3 billions.
Selon Camille Tissot, cet oscillateur sera
« ... celui dont s'est servi d'abord M. Marconi »

En 1890, et en étudiant la conductibilité des limailles métalliques, M. Branly, professeur à l'institut catholique de paris, découvre un appareil beaucoup plus sensible que le résonateur pour deceler les ondes électriques : le radio-conducteur.
Mais pas plus Edouard Branly que d'autres qui s'y essayèrent ne furent à même d'expliquer scientifiquement ce qui se passait dans ce fameux tube quand il etait mis en présence d'une onde électrique.
M. Minchin (en 1894) et et M. Lodge (en 1895) reprirent les experiences de Branly et les ameliorerent un peu. C'est Lodge qui donna à ce dispositif le nom très contesté de « cohereur ».
Quoi qu'il en soit, c'est donc ce dispositif qui sera le premier detecteur utilisé dans l'épopée de la TSF, pour deceler les ondes éléctriques.

.

Le premier chercheur à utiliser ce dispositif pour effectuer des transmissions de signaux à distance est Popoff, en 1895.
Il rajoute en effet au detecteur un système auto frappeur qui remet automatiquement le dispositif au repos à chaque fois qu'il est impresionné par une onde éléctrique.

Popoff remarque aussi en 1895 qu'en munissant une des bornes de l'oscillateur d'une tige conductrice verticale, on accroissait la portée du dispositif, portant ainsi les essais jusque 1500 mètres.

Il venait d'inventer l'antenne emettrice ...

.

En 1896 et 1897, Marconi, étudiant à l'université de Bologne, "sans peut etre avoir connaissance des travaux de Popoff" entreprend des essais de transmission télégraphique par ondes hertziennes.
.
.


Extrait du rapport de l'Ingénieur en chef de 1ere classe du Génie Maritime E. Giboin, présenté à la séance de l'Académie de Marine du 23 février de 1951 : "Le développement de la TSF dans la Marine Nationale de 1897 à 1939"
Sources : Archives de Camille Tissot détenues par sa famille. Avec leur autorisation.

.  
.
.
 
 
radiomaritime.com : Camille Tissot
© Jean Luc Fournier - www.radiomaritime.com et www.camille-tissot.fr
2006 / 2017
Ce site vous est proposé par
jean Luc Fournier et Christelle Sochal-Tissot pour la mémoire de Camille Tissot.

Toute utilisation des photos de ce site à des fins commerciales ou sur les sites d'enchères est interdite.
Merci de me signaler toute autre utilisation, et de citer la page correspondante.
Malgré mon attention, si une photo présente sur ce site vous pose un problème de droits, merci de me le signaler également.