radiomaritime.com : Camille Tissot
 
cenotaphe_2
.
.

Lorsque Christelle et moi avions commencé à "travailler" sur le dossier de son bisaieul, une de nos premières actions concrètes avait été de monter un dossier pour que Camille Tissot, mort pour la France, prenne place au cénotaphe de Plougonvelin, dédié au souvenir des marins morts pour la France et des disparus.

Cette action avait été l'occasion de rencontrer le président et les membres de l'association "Aux Marins", qui nous ont beaucoup aidé.

Le dossier avait été rondement ficelé, et la photo de Camille Tissot avait rejoint cette impressionnante et poignante galerie de portraits figés pour l'eternité, dans le monument du cénotaphe.

Mais notre désir, avec la bienveillance de l'Amiral (2S) Leaustic et de l'association qu'il préside, était de faire une cérémonie dédiée au commandant Tissot dans ce lieu, car il nous semblait que cet événement marquerait un tournant dans nos travaux.
Nous avions donc convenu, tous ensemble, de faire cette cérémonie sitôt que, les emplois du temps de chacun ayant réussi à coincider, il serait possible de rassembler le plus possible de membres de la famille Tissot, et surtout les deux petites filles du marin-savant ...

.
Le 1er novembre 2008, c'est chose faite.
La cérémonie se tiendra vers 11h00, au cénotaphe, juste aprés la cérémonie annuelle du "souvenir Français"...
La famille du commandant Tissot, malgré la longue route à faire, a accepté de se rassembler à la pointe de Bretagne pour cet hommage solennel à leur aieul.
J'ai le trac ...
.
La Presse Quotidienne Régionale, interessée par cette histoire originale, nous a gâtés.
Le "Télégramme de Brest", avec Stéphane Jézéquel, mais surtout Ouest France, qui, sous la plume de Olivier Melennec nous a consacré deux articles qui présentent nos travaux et cette cérémonie.
(Lien vers la page "revue de presse")
.

Olivier Melennec (Ouest France) ...

... Stéphane Jézéquel (Télégramme de Brest)

.
Mais tout a commencé la veille.
La première arrivée est Odile, l'une des deux petites filles du savant.
C'est avec grand plaisir que Christelle et moi lui faisons faire un peu de tourisme Brestois, avec bien sur une escale incontournable dans le quartier de Kerichen ...
.
Puis, la soirée chez moi sera l'occasion d'aborder des aspects trés interessants de nos travaux, dans une ambiance trés sympathique et autour d'un Christelle's couscous somptueux ...
.  


Le lendemain, c'est au tour des parents et de la soeur de Christelle de nous rejoindre.
Le tourisme Brestois nous conduit au mêm endroit. Forcemment ... Tout le monde n'a pas la chance d'avoir une rue, des écoles et un gymnase qui portent son nom ...

La seconde petite fille de Camille Tissot nous rejoindra à Plougonvelin, en même temps que nos invités.

 

 
.
Et nous voici le matin du 1er novembre, à Plougonvelin, au cénotaphe, dans un froid glacial exacerbé par un vent violent qui balaie cette côte sauvage et chaotique qui représente la fin de la terre ou un hâvre rassurant, suivant qu'on parte affronter l'atlantique nord ou qu'on rentre au pays d'Iroise ...
.
Malgré les conditions méteo, habituelles pour la saison mais pas pour nos visiteurs, les invités affluent pour les cérémonies.
Christelle a pris en mains les "relations publiques" et les contacts presse ...
.
La cérémonie du "Souvenir Français", trés martiale et solennelle, donne le coup d'envoi. Tous ces drapeaux qui claquent au vent nous rappellent
que des Français sont tombés et tombent encore pour des interets qui dépassent leurs propres préoccupations, et ont fait à la communauté le sacrifice de leur vie ...
Les autorités civiles et militaires sont présentes.
.
.
Puis, à l'issue de cette cérémonie, nous descendons dans le cénotaphe pour l'hommage particulier rendu à Camille Tissot.
La présence des drapeaux dans la salle du souvenir, donne à cet événement une dimension particulière, et je me sens d'un coup trés ému.
Je prends à cet instant conscience, je crois, de tout ce que nous avons déjà fait, tous ensembles, pour la mémoire du commandant Tissot et
de l'importance que revêt cette cérémonie pour tous ceux qui nous ont fait l'amitié de se déplacer, parfois de loin, pour venir y assister et partager notre joie.
Qu'ils soient ici encore une fois remerciés de leur soutien et de leur présence. Tous ont apporté quelque chose à notre démarche ...
Les salles sont trop petites pour accueillir tout le monde, et c'est un réel plaisir pour nous de voir que Camille Tissot mobilise autant de monde pour cet événement.
Je rencontre un trés sympathique peintre et radio amateur, qui m'attend pour me remettre trois trés jolis manipulateurs morses ...
.
M. Leaustic, dans son allocution d'accueil, trouvera parfaitement le ton juste, s'adressant en permanence à l'éffigie de Camille Tissot qui semble présider
la cérémonie, avec une pointe d'humour qui enchante le public présent et place la cérémonie dans un registre qui aurait sans le moindre doute plu au commandant Tissot ...
.

Puis, à la fin de l'allocution du président, le coeur de l'association interpréte une chanson trés émouvante, qui nous parle des marins disparus.
Je sais maintenant où sont quelques uns de mes potes ...

L’AME DES MARINS (Auteur : F. Breizirland)

L’âme de nos marins plane sur l’océan,
Je l’ai vue ce matin sous l’aile d’un goéland,
Elle s’enferme le soir, sur les îles endormies,
Protégeant les secrets qui entourent leur vie.

Couplets

On fredonne la mer, les ports et les bateaux
Les peintres en ont tiré tous leurs meilleurs tableaux,
On parle des goémons exhalant leurs parfums,
Mais on ne chante pas l’âme de nos marins.

Quand vous traînez vos bottes sur les pavés des quais,
Vous rêvez près du phare au bout de la jetée,
Vous écoutez le vent siffler dans les filins,
Mais vous ne pensez pas à l’âme des marins.

Et vous gens de la mer, qui venez tous les soirs
Sur les ancres rouillées, un instant vous asseoir,
Vous traînez dans la nuit parfois jusqu’au matin,
Mais vous ne dites rien sur l’âme des marins.

Et moi, pauvre paumé, j’ai passé mon caban,
J’interroge le ciel, j’interroge le vent,
Si je fais la bamboche en chantant des refrains,
Je ne sais pas prier pour l’âme des marins.

.

A mon tour, j'ai eu le privilège de prononcer quelques mots pour décrire les travaux de Camille Tissot et présenter les notres.
Pas facile aprés l'émotion de cette chanson ...


[Lien vers le texte de l'allocution de Jean-Luc]

 

Et Christelle nous lut, de trés belle manière, des extraits de la dernière lettre connue de Camille Tissot à sa femme Jeanne ...

[Lien vers le texte de l'allocution de Christelle]

.
.

Enfin, Madame Lamour, députée du Finistère, nous dit également
quelques mots.

 

M. Leaustic remet ensuite à Denise Sochal-Tissot, petite fille du commandant, la seconde plaque de verre contenant le portrait de son aieul ...

.

Car l'autre plaque-portrait se trouve accorée sur les murs de la crypte du cénotaphe, au milieu des portraits d'autres camarades également tombés pour la France.
Christelle et son père Henri vont la dévoiler de manière symbolique et
ainsi marquer officiellement l'entrée du capitaine de frégate Camille Tissot en
ce lieu de mémoire, sous les applaudissements de l'assemblée ...

Christelle continue les contact presse, ici avec Stéphane Jezequel du "Télégramme de Brest" (Lien vers l'article)

 
.  
Une dernière photo souvenir, avec toute la famille réunie autour de celui qui vient de franchir un nouveau pas pour sa reconnaissance ...
Le vent n'a pas molli, mais Camille Tissot, comme l'a fait remarquer M. Leaustic, nous a envoyé le soleil ...

.
et il est temps de se rendre à l'Hostellerie de la Pointe Saint Mathieu, ou la municipalité de Plougonvelin et Monsieur Israël Bacor, maire,
nous ont conviés à un pot de l'amitié où nous allons pouvoir discuter au chaud avec nos invités et visiteurs ...
.
Nous laissons Camille Tissot en bonne compagnie au cénotaphe ...
.

Nous avons appris depuis la cérémonie , en avançant dans nos travaux, que le sémaphore de la pointe Saint Mathieu a hébergé un des premiers postes de TSF établis par le commandant Tissot.
Nul doute que, si sa sépulture se trouve à Arcachon, son âme de marin se trouve à la pointe de Bretagne, entre le port du Conquet qu'il aimait visiblement et le lieu de ses premières expériences de transmission des ondes. Je suis certain qu'il aimait ces côtes sauvages et arides, et le champ libre sur lequel elles ouvrent, et qui lui donnaient un but concret : atteindre, au moyen de ces ondes nouvellement maîtrisées, l' "autre côté".

Je regarderai dorénavant les goélands d'Iroise avec un regard différent ...

.
Aprés le pot de l'amitié, qui sera l'occasion d'échanger avec les invités et les personnages officiels à propos de notre démarche et des suites à venir, nous nous retrouvons, en "crecle rapproché", autour d'une table à "l'Hostellerie de la Pointe Saint Mathieu" en Plougonvelin
.

Ce moment fut bien agréable ... Nous l'avons passé à faire connaissance, mais aussi à beaucoup parler du héros du jour, le commandant Tissot.
Beaucoup de rires et de complicité aussi, autour de cette table ...
Nous nous sommes bien sur quittés trop tôt, en nous promettant de nous revoir.
Mais avec le sentiment d'avoir "bien fait" et aussi d'une ijustice un peu réparée.

Le nom de Camille Tissot résonne de nouveau dans le port du ponant et à la pointe de Bretagne. Ce n'est qu'un début.

A bientôt à tous ...

.
..
.
.
.
.
.

Remerciements :
Je tiens à remercier tous ceux sans qui cette cérémonie n'aurait pas été aussi belle :

- Association "aux Marins", de plougonvelin (29N) et M. Pierre Leaustic, Président. (Voir la fiche de Camille tissot : [fiche Camille Tissot] )
-
Mairie de Plougonvelin et M. Israël Bacor, maire.
- Association "Le souvenir Français"
- Les journalistes Olivier Melennec pour Ouest France et Stéphane Jézéquel pour le Télégramme de Brest, qui, par la qualité des articles qu'ils ont consacré à cet évennement, nous aident grandement à atteindre nos objectifs.
- Enfin, remerciements tout particuliers à tous ceux qui étaient présents même par la pensée, famille et amis, ceux qui sont venus des environs et ceux qui sont venus de trés loin. Tous ces soutiens sont importants ...

Jean Luc Fournier et Christelle Sochal-Tissot
Président et Vice-Présidente de l'Association Camille Tissot

.
 
 
radiomaritime.com : Camille Tissot
© Jean Luc Fournier - www.radiomaritime.com et www.camille-tissot.fr
2006 / 2017
Ce site vous est proposé par
jean Luc Fournier et Christelle Sochal-Tissot pour la mémoire de Camille Tissot.

Toute utilisation des photos de ce site à des fins commerciales ou sur les sites d'enchères est interdite.
Merci de me signaler toute autre utilisation, et de citer la page correspondante.
Malgré mon attention, si une photo présente sur ce site vous pose un problème de droits, merci de me le signaler également.