.
.
Menu de Navigation :
(Accédez bien sûr à chaque rubrique ci-dessous pour effectuer une visite complète du dossier !).
..
.
Présentation du dossier :
.
.

France Inter, bonsoir ... Au troisième top, il sera 20 heures ... Bip - Bip - Biiiip !
Il est 20 Heures, les informations ...


Tout le monde à en mémoire ce célèbre couplet, qui nous a permis de caler montres marines et terrestres avant l'invention du signal DCF 77, et qui a rythmé nos jeunes années.

Mais qui sait que ces tops horaires de Radio France, diffusés sur toute la planète via les ondes de RFI, étaient en fait la dernière émanation d'une invention qui a cette semaine tout juste cent ans : les signaux horaires radiotélégraphiques diffusés par la tour Eiffel.

Le but recherché par le commandant Tissot était de pouvoir fournir aux marins, à des horaires fixes et avec des appareils récepteurs simplissimes, des signaux extrêmement précis leur permettant de caler leurs montres et d'obtenir ainsi un point aussi précis qu'en vue de terre.
Aussitot aprés, et dans l'enthousiasme, on se mit à transmettre, grâce à d'ingénieux systèmes, des longitudes ...

Le 23 mai 1910, aprés quelques mois de retard dûs aux crues de la Seine, la tour Eiffel commence donc à émettre ces signaux qui feront que, pour la première fois dans l'histoire, les marins ne se perdront plus en mer.
Au même moment, à l'Académie des Sciences, Henri Poincaré, Président du Bureau des Longitudes, rend hommage à Camille Tissot, initiateur et promoteur inlassable de ces signaux.

Grâce au Capitaine de Frégate Camille Tissot, professeur à l'école Navale, la première application concrète à l'échelle planétaire de la toute jeune Télégraphie Sans Fils vient de prendre son envol ...

Jean-Luc Fournier et Christelle Sochal-Tissot

.

Les signaux horaires ont révolutionné la vie de tous ceux qui ont, à un titre ou à un autre, besoin de connaître leur position car ils sont dans l'incapacité de dire, de but en blanc, où ils se trouvent.
Pour l'exemple, la modification des comportements et des habitudes induites par l'arrivée du système GPS est trés en dessous de ce qui est arrivé avec ces signaux.

Puis ce furent, toujours à cause de ces signaux, d'autres bouleversements : l'entrée de la France dans le système des fuseaux horaires, l'abandon du méridien de Paris, la naissance d'une industrie de la TSF où la France se trouva en pointe grâce au savoir-faire de ses scientifiques ...

Mais il existe, dans l'histoire collective, un flou et une grande méconnaissance autour de ces signaux horaires : de qui en vient l'idée originelle ... ?

Si, à l'époque, la primauté de Tissot comme initiateur et principal promoteur de ces signaux horaires ne faisait aucun doute et était attestée par les plus hautes autorités scientifiques, son décés prématuré a permis au doute de s'installer.
Entre ceux à qui on a attribué, à tort bien évidemment, l'invention de ces signaux et qui n'ont rien dit, et ceux qui ont un peu provoqué cette reconnaissance indue en leur faveur, les pistes ont été largement brouillées. Et il n'est que justice de rendre maintenant, là comme ailleurs, au marin savant désinteressé qu'était le capitaine de frégate Camille Tissot.

A travers les pages qui suivent, qui sont le résultat d'une trés longue enquête menée par Christelle et moi même dans différentes séries d'archives et de livres, nous vous invitons à découvrir toutes les faces de cette prodigieuse invention qui révolutionna la navigation maritime ... et la vie des explorateurs !

.

« La plus belle application de la TSF est certainement celle qui a été faite pour la première fois en France. Nous voulons parler de la transmission de l’heure par la station de la Tour Eiffel aux navires en cours de route, jusqu’à des distances considérables. […] Cette application des ondes éléctriques si importante pour la sécurité de la navigation, est une œuvre d’utilité publique qui profite à toutes les nations et dont l’initiative revient à la France. C’est, en effet, M. Tissot, capitaine de Frégate, qui le premier en a conçu le projet.
On voit que l’idée à fait son chemin ... ».

E. Monnier – « La T.S.F. à la portée de tout le monde » 1914

.
 
. Plan du site (cliquer dans les bandeaux de navigation en haut et bas des pages - Certains chapitres ont plusieurs pages) :

- 1 - Présentation Générale
- 2 - Histoire des signaux
- 3 - Emetteur de l'observatoire
- 4 - Les longitudes par TSF
- 5 - Les récepteurs de signaux pour navires
- 6 - Les récepteurs de signaux pour horlogers
- 7 - Les autres récepteurs de signaux
- 8 - Conférence de TSF de Londres
- 9 - Conférence de l'heure de Paris
- 10 - Aprés Camille Tissot
- 11 - Bibliographie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plan du site :
Menu de Navigation :
(Accédez bien sûr à chaque rubrique ci-dessous pour effectuer une visite complète du dossier !).
..
Fermer cette fenêtre