.
.
Menu de Navigation :
(Accédez bien sûr à chaque rubrique ci-dessous pour effectuer une visite complète du dossier !).
.
.
.
.
.
.
Les Signaux Horaires aprés Camille Tissot ....
."

Le souci de mener nos recherches le plus precisemment possible, et un contact improbable avec les assistants de Martin Scorcese (nous en reparlerons plus tard) à propos du prochain film du réalisateur, ont été l'occasion de suivre les signaux horaires au delà de la mort du commandant Tissot.
Voici donc le résultat de cette «enquête » ...

.
Aprés le décès de Tissot en 1917, les signaux horaires, s'ils subissent de nombreuses modifications, continuent bien sûr à être émis.
Le nombre d'«auditeurs » augmente de la même manière que le nombre de recepteurs de TSF en service.
.

En 1918, dans son « Manuel de Télégraphie Sans Fils » (4e et 5e éditions, publiées en 1918 mais écrites en 1917 avant la mort de l’auteur ), Camille Tissot décrit les appareils de réception des signaux horaires ainsi que la forme de ces signaux. Ils sont donc toujours en vigueur au sortir de la guerre.
Mais, dans la 6e édition de ce manuel, datée de 1932 mais refondue en 1931, il n’en est plus du tout question.

Ils ont donc probablement disparu entre temps.

.
En 1918, création à Paris du Bureau International de l'Heure (BIH).
.
En 1921, dans l'"Almanach du marin Breton", on donne tous les renseignements necessaires pour que les marins puissent acceder à ce service devenu irremplaçable pour qui va sur la mer.
."

© Almanach du Marin Breton - Le Chasse-Marée
."

© Almanach du Marin Breton - Le Chasse-Marée
."

En 1924, ce même Almanach du marin Breton" de nous présente un dossier complet concernant les signaux Horaires.

Le yachtman-Philantrope Jacques de Thezac, fondateur en 1899 de l'Almanach puis des Abris du Marin,fut l'un des premiers à former les marins à la TSF. En effet, dans les Abris du Marin, il y avait des ateliers animés par des bénévoles éclairés où les marins apprenaient à fabriquer et à utiliser les appareils de radio, en particulier les récepteurs de signaux horaires.

 

© Almanach du Marin Breton - Le Chasse-Marée
.."


© Almanach du Marin Breton - Le Chasse-Marée

.

© Almanach du Marin Breton - Le Chasse-Marée
.


© Almanach du Marin Breton - Le Chasse-Marée

.

© Almanach du Marin Breton - Le Chasse-Marée
."
..
© Almanach du Marin Breton - Le Chasse-Marée
."
.
© Almanach du Marin Breton - Le Chasse-Marée
."
.
Pour l'anecdote, l es amusantes (mais si vraies ...) maximes qui ornent toutes les pages, et qui peuvent aujourd'hui nous faire sourire par leur parfum suranné signent en fait l'oeuvre de Thézac qui exigeait que les marins soient sobres chez lui et prônait cette vertu en permanence. Ces vertus étaient accrochées aux plafonds des Abris, offertes à la vue permanente et à la méditation des hôtes. Tout cela, comme on peut l'imaginer, au grand dam des cabaretiers des ports qui usèrent de touts les arguments pour faire fermer ces lieux : grèves, dénigrements, pétitions, manifestations, intimidation, menaces ...
Il considerait que l'alcoolisation etait le premier péril du pêcheur ....
On servait donc, dans les Abris, uniquement du thé et des tisanes, ainsi que de l'eau contenue dans de grandes bonbonnes étiquetées, "eau de vie".
.
En mai 1924, la « Revue du Génie Militaire ». On y parle d’un livre qui décrit les signaux horaires de la tour Eiffel et la façon de les recevoir.
.
.
.
.
Menu de Navigation :
(Accédez bien sûr à chaque rubrique ci-dessous pour effectuer une visite complète du dossier !).
.
.
.
.
.
.
<< page précédente
.
.
Fermer cette fenêtre